LES DERNIERS JOURS DU MONDE - EVENEMENT

Séance : vendredi 4 mai à 20h00

Débat : L’APOCALYPSE JOYEUSE OU LA JOUISSANCE FINALE

Invités : Arnaud & Jean-Marie Larrieu, réalisateurs et Dominique Noguez, écrivain

Modérateur : Emmanuel Tagnard

>Achetez vos billets en ligne

L'histoire

A Biarritz, il pleut des cendres en plein mois de juillet. Un virus mortel décime la planète. Une bombe atomique est tombée sur Moscou. Robinson (Mathieu Amalric), quadragénaire marié et père d’un enfant, décide de tout quitter pour retrouver sa maitresse, une nymphe androgyne, dont la disparition a décuplé son désir. Nous assistons ensuite à un « road-movie » exaltant mais tragique. La mort et le chaos frappent partout sur le chemin du héros qui trouvera une sorte de salut dans les êtres qui se succèdent dans ses bras.

Le point de vue d'Emmanuel Tagnard

Face à la noirceur souvent moralisatrice des scénarios catastrophes hollywoodiens, les frères Larrieu prêchent l’hédonisme. Rabelaisien, burlesque et déroutant, leur film revendique un accès direct à la sensualité. Le désir n’est pas que sexuel, il est aussi existentiel. Plus l’histoire avance, plus la nature reprend ses droits. La folle course d’un homme et d’une femme nus dans les rues de Paris juste avant l’explosion finale, est savoureuse. L’Apocalypse rejoint la Genèse dans une ultime étreinte amoureuse : et... pourquoi pas?

Les auteurs

Arnaud et Jean-Marie Larrieu sont nés respectivement en 1966 et 1965 à Lourdes. Leur grand-père, cinéaste amateur, leur transmet la passion du cinéma et de la montagne. Leur premier long métrage, Un homme, un vrai  (2003) met en scène Matthieu Amalric dans le rôle d’un scénariste qui, largué par son épouse, change radicalement de vie pour devenir guide de montagne. Peindre ou faire l'amour (2005) et Le Voyage aux Pyrénées (2008) sont présentés au Festival de Cannes. 21 nuits avec Pattie (2015) confronte deux femmes, l'une frigide, l'autre goûtant avidement aux plaisirs de la chair. Force du désir et tensions amoureuses sont des moteurs narratifs chers aux frères Larrieu.

Citations

"Les derniers Jours du monde fait peur, parce que la situation décrite, désagrégation plutôt qu’embrasement, est extrêmement plausible et le sentiment de perdition, palpable. » Antoine Duplan. L’Hebdo, 20 août 2009

« Notre apocalypse réveille les forces vives » Jean-Marie Larrieu (L’Hebdo, 20 août 2009)

2010, 133 minutes, France VO – F
Réalisation :  Arnaud & Jean Marie Larrieu
Scénario : Arnaud & Jean Marie Larrieu, Dominique Noguez (d’après son roman)
Photographie : Thierry Arbogast
Musique : Manuel de Falla, Léo Ferré, Benjamin Britten
Interprétation : Mathieu Amalric (Robinson), Catherine Frot (Ombeline), Sergi Lòpez (Teo), Karin Viard (Chloé), Sabine Azéma (La marquise d’Arcangues)
Production : Soudaine compagnie