L'AMERE PATRIE (HEIMATLAND) - EVENEMENT

Séance : jeudi 3 mai à 20h00
Débat : APOCALYPSE CHEZ LES HELVÈTES ?
Invités : Jan Gassmann & Carmen Jaquier, réalisateurs
Modérateur : Alfio Di Guardo

>Achetez vos billets en ligne

L'histoire

C’est l’automne et il commence à faire froid en Suisse. Soudain, un immense nuage menaçant et effrayant couvre le pays. Les météorologues n’expliquent pas son origine, ils ne peuvent que constater qu’il grandit continuellement et qu’il se déchargera bientôt. Pour l’instant, tout est encore calme, mais le nuage est suspendu au-dessus de la Suisse telle une épée de Damoclès. Dans une cacophonie générale, chacun s’organise comme il peut, tandis que les queues de réfugiés s’allongent aux frontières de l’Europe, pour fuir la Suisse…

Le point de vue d'Alfio Di Guardo

Et si la Suisse était touchée par une catastrophe majeure ? Et si le soleil ne revenait ? Un beau matin, un nuage noir, toxique, surplombe les Alpes et, au lieu de traverser le pays, stagne au-dessus de l’Helvétie. On imagine aisément le déluge d’effets spéciaux et pyrotechniques qu’aurait engendré une telle ébauche d’intrigue de l’autre côté de l’Atlantique. Rien de cela dans L’Amère patrie, mais un climat angoissant, diffus, nourri par différents récits qui s’entremêlent, chacun attaché à des personnages propres. Un vrai film choral, réalisé par une dizaine de jeunes cinéastes, venus des deux côtés de la Sarine, réunis autour d’une idée de Jan Gassmann et Michael Krummenacher : si la population suisse était en danger, comment réagiraient les Autorités, les personnes, les différents partis politiques ? Non pas un mais dix regards penchés sur une facette inédite de la Suisse : pour une fois, les Suisses demandent de l’aide aux pays qui les entourent. Surprenant et passionnant. 

L'auteur

Michael Krummenacher est né à Schwyz en 1985. En 2005, il participe au Filmmaking Workshop à la Columbia University à New York, avant d’entamer des études des réalisations à la HFF de Munich. Né en 1983, Jan Gassmann vit de Zurich. Il commence ses études de réalisation de film documentaire en 2004, à la HFF de Munich. Avec Lisa Blatter et Julia Tall, il dirige la maison de production 2 :1 Film. Lisa Blatter est née en 1979. Elle est diplômée de la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK), où elle a appris son métier de cinéaste entre 2001 et 2008. Avec Jan Gasmann et Julia Tall, elle dirige la maison de production 2 :1 Film. Né en 1984, Gregor Frei arrive au cinéma par la bande, avec le collectif «VideoGang», avant de fonder sa maison de production Hiddenframe,  en 2005. En 2008, il entre à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne, pour en sortir diplôme en poche en 2011. Né en 1981, Benny Jaberg fait ses études à la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK). En 2010, son film de diplôme, DANIEL SCHMID— LE CHAT QUI PENSE est présenté à la Berlinale avant de faire le tour de nombreux festivals. Carmen Jaquier est née à Genève en 1985, mais a étudié le cinéma à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne. Son premier film, Le tombeau des filles (2011) a reçu de nombreux prix, dont un Pardino d’Argento au Festival du Film de Locarno. Né en 1978, Jonas Meier fait ses études dans le département vidéo de la Hochschule de Luzern (HLSU), de 2002 à 2006. Ses courts métrages connaissent de francs succès dans de nombreux festivals. Né en 1976, Tobias Nölle grandit à Zurich avant d’étudier le cinéma à la School of Visual Arts à New York. Il travaille comme réalisateur, scénariste et monteur. Lionel Rupp est né en 1983. Il réalise plusieurs courts métrages qui ont concouru dans de nombreux festivals internationaux où ils ont reçu plusieurs prix. Mike Scheiwiller est né à Zurich en 1978. Après des études d’Histoire et d’Histoire et Esthétique du Film à l’Université de Zurich. 

2015, 99 minutes, Suisse, VO ALL – ST F
Réalisation et scénario : Michael Krummenacher, Jan Gassmann, Lisa Blatter, Gregor Frei, Benny Jaberg, Carmen Jaquier, Jonas Meier, Tobia Nölle, Lionel Rupp, Mike Scheiwiller