LA DERNIERE VAGUE

Séance : samedi 5 mai à 17h00

Débat : FIN DU MONDE ET RENAISSANCE CHEZ LES PEUPLES PREMIERS

Invité : Roberta Colombo, conservatrice MEG, Youri Volokhine, historien des religions (UNIGE)

Modérateur : Emmanuel Tagnard

L'histoire

Alors que des phénomènes météorologiques inexplicables se multiplient dans le ciel australien, cinq aborigènes sont arrêtés et inculpés pour le meurtre de l’un des leurs dans des circonstances obscures. L’avocat David Burton (Richard Chamberlain qui n’avait pas encore de renommée internationale) est chargé de leur défense. Il comprend qu'il s'agit d'un meurtre tribal. Mais, hanté par des rêves et des visions étranges, il est loin d’imaginer ce qu’il va découvrir…

Le point de vue d'Emmanuel Tagnard

C’est un film entre rêve et réalité. Il dénonce l’oubli volontaire des colons britanniques qui veulent ignorer les Aborigènes. On ressent une culpabilité sourde mais aussi un respect. Ce film montre un peuple fier qui garde sa puissance et sa cohésion en restant fidèle à ses croyances. Celles-ci survivent dans des zones que les blancs pensent avoir définitivement conquises. Pendant le tournage, une fondation tribale veilla à ce que les coutumes soient rendues avec exactitude, mais sans révéler de rituels secrets. Certains aspects du film qui appartiennent à d'autres civilisations anciennes renforcent notre fascination.

L'auteur

Né à Sydney en 1944, Peter Weir a mis l’Australie sur la carte du cinéma mondial. Il a signé plus d'une douzaine de films à succès comme Pique-nique à Hanging Rock (1975), Witness (1985), Le Cercle des poètes disparus (1989), Green Card (1990), The Truman Show (1998) ou encore Master et Commander (2011). Il se définit comme un artisan : « Tout part de l’histoire. C’est elle qui m’inspire. J’ai réalisé peu de films car j’ai besoin de trouver un sujet qui m’intéresse. » Ses héros cherchent leur vérité en affrontant un environnement hostile et se révèlent en découvrant des cultures étrangères. « La Dernière Vague » est son deuxième long métrage.

Citation

« Je veux seulement vous tenir prisonnier pendant deux heures et vous emmener dans certaines grottes inconnues au fond de vous-même. » Peter Weir. Le Figaro, 16 janvier 1990

1977, 106 minutes, Australie, VO A – ST F
Réalisation et scénario : Peter Weir
Photographie : Russel Boyd
Musique : Charles Wain
Interprétation : Richard Chamberlain (David Burton), Olivia Hamnett (Annie Burton)
Production : The Australian Film Commission, Ayer Productions, Derek Power et McElroy & McElroy