Archives

Réinitialiser les filtres

Actualités

    jeudi 14 décembre 2017

    Sur un chemin d’unité : ensemble pour Genève

    Une déclaration commune des Eglises protestante, catholique chrétienne et catholique romaine

    Au terme de cette année jubilaire de la Réforme, et à la suite d’une journée de réflexion, nous, responsables des Eglises protestante, catholique chrétienne et catholique romaine de Genève déclarons reconnaître mutuellement nos responsabilités pastorales au sein de nos Eglises locales dans une confiance réciproque et une collaboration active et fraternelle.

    Conscients que « l’unité se fait en marchant » (François, évêque de Rome) et que « nous avons besoin les uns des autres » (Gottfried Locher, président de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse), nous choisissons de considérer l'impact positif du temps sur nos institutions et la possibilité ainsi dégagée d'un chemin commun et parcouru depuis plusieurs décennies déjà. Nous pouvons nous réjouir des progrès de l’œcuménisme depuis la fondation du Conseil Œcuménique des Eglises, puis le Concile Vatican II, et tout récemment la signature par la Communion mondiale d’Eglises réformées de la Déclaration commune sur la justification par la foi (ratifiée déjà par les luthériens et les catholiques romains en 1999). Soulignons également la full communion entre les vieux-catholiques et les anglicans signée en 1931, ainsi que la communauté ecclésiale entre les Eglises Vieilles-Catholiques de l'Union d'Utrecht et l'Eglise de Suède le 23 novembre 2016.

    A Genève, toutes les aumôneries sont œcuméniques ; nous servons ensemble le Christ dans nos frères et sœurs qui sont dans le besoin, qui arrivent chez nous comme immigrés, qui sont malades ou en prison (cf. Matthieu 25). Nous proposons des formations communes, comme l’Atelier œcuménique de théologie, et éditons ensemble un calendrier des formations. Chacune de nos paroisses entretient des relations fraternelles avec les paroisses sœurs et les chrétiens vivent des célébrations communes, notamment lors de la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens. Nous avons donc, depuis de nombreuses années, pris la bonne habitude de travailler ensemble et de collaborer à tous les niveaux.

    Si nous demeurons catholiques ou protestants, ce n’est pas par esprit de clocher ou de division, mais par fidélité à une tradition qui nous a portés. Nous reconnaissons que chaque tradition a sa richesse et ses valeurs et que nos traditions s’enrichissent et se fécondent mutuellement. Nous pouvons positivement nous réjouir de ce que les autres traditions apportent à notre tradition propre et dans la mission commune que nous avons à mener à Genève.

    Face aux défis du temps présent, nous ne voulons plus apparaitre divisés et nous reconnaissons que nous comptons les uns sur les autres dans l’accomplissement de notre mission commune au service du Christ à Genève.

    C’est pourquoi, conscients que demeurent des points de divergence, notamment dans la manière de concevoir nos ministères, nous sommes appelés à poursuivre le dialogue, et pour ce faire nous souhaitons retrouver les convergences en remontant à la source du message évangélique.

    Nous nous engageons à poursuivre ici à Genève ce chemin d’unité de terrain et nous voulons le faire dans la joie de l’Evangile, poussés par l’Esprit qui nous invite à prêcher cette Parole avec audace.

    Pour l’Eglise protestante de Genève : Blaise Menu, modérateur, et Emmanuel Fuchs, président,
    pour l’Eglise catholique chrétienne de Genève : Jean Lanoy, curé et Jean-Luc Biolay, président,
    pour l’Eglise catholique romaine de Genève : Pascal Desthieux, vicaire épiscopal
    et Jean Tardieu, président du Conseil pastoral cantonal.