Archives

Réinitialiser les filtres

Actualités

    vendredi 8 janvier 2016

    Courrier Pastoral – janvier 2016

    CP_BAND_WP

    Au sommaire du numéro de janvier :

    • ENTRETIEN : Sœur Anne-Lécu, médecin en prison
    • ECR: "Encore une FOI", tout sur l'édition 2016 des rencontres cinématographiques de l'ECR
    • ECR : L'entrée en catéchuménat, les cœurs en fête
    • FOI : Pourquoi aller en Terre Sainte ?
    • GENÈVE : Projet de loi sur la laïcité
    • L'INVITÉ : Le pape en Afrique, regard africain
    • Agenda de Mgr Pierre Farine
    • L'agenda du mois de janvier
     
    > lire le Courrier Pastoral

     

    Édito :   Dieu avec nous

    Au regard des défis et des souffrances qu’affronte l’humanité, Noël, ses lumières, ses cadeaux et son esprit festif, peuvent apparaître en grave décalage. Aussi, l’ouverture de la Porte sainte de la basilique Saint-Pierre lors de l’inauguration du Jubilé de la Miséricorde le 8 décembre dernier par le pape François peut sembler un geste presque dérisoire. Et pourtant ! C’est à Noël que nous célébrons la volonté de Dieu de vivre parmi nous, jusque dans nos ombres, nos faiblesses et nos blessures, c’est là aussi qu’il vient nous rejoindre.

    « Jésus reste au milieu du monde, au cœur du pire, pour être véritablement Dieu avec nous, même quand nous ne nous en sentons pas dignes », affirme Sœur Anne-Lécu, dominicaine, médecin en prison. « La miséricorde – affirme-t-elle dans l’entretien en page 2 et 3 – c’est quand Dieu prend sur lui la misère. Il ne se penche pas vers l’homme comme un riche se penche sur un pauvre. Il vient partager nos vies ». Pour Sœur Anne-Lécu, la miséricorde est « un baume sur nos relations difficiles ». Alors, quoi de plus important et pertinent en ces moments troubles et tourmentés que la quête, la pratique et l’annonce de la Miséricorde ?

    «Franchir la Porte Sainte nous engage à faire nôtre la miséricorde du bon Samaritain», a affirmé le pape le 8 décembre (p. 9). Dans l’évangile de Luc, le bon Samaritain, en voyage, ne demande pas si l’homme qu’il croise sur la route, laissé pour mort par des bandits, est un vaurien ou un honnête homme. C’est une personne qui a besoin d’aide et cela lui suffit pour agir. « Va et fais de même », enjoint Jésus au docteur de la loi qui le questionne. L’Évangile ne nous dit pas que cela est facile ou commode, ni sans interrogation ou défi, mais il nous annonce que nous ne sommes pas seuls, que Dieu est avec nous et qu’il nous attend dans la rencontre de l’autre.

    Dans ce premier numéro de l’année 2016, nous vous proposons de découvrir en primeur le programme et les nouveautés de la deuxième édition des Rencontres cinématographiques IL EST UNE FOI que l’ECR proposera ce printemps au public genevois (p. 4 et 5), ainsi que le regard enthousiaste d’un journaliste africain et musulman sur le récent voyage du pape François en Afrique (p.8).

    Bonne lecture et belle année 2016 !

    Silvana Bassetti