Archives

Réinitialiser les filtres

Actualités

    mercredi 2 décembre 2015

    Courrier Pastoral – décembre 2015

    CP_BAND_WP

    Au sommaire du numéro de décembre :

    • RENCONTRE: D. Marty "La barque n'est pas pleine"
    • ECR: Assemblée Générale
    • ÉGLISE : Un synode des familles, et après ?
    • ÉGLISE : Chemin de solidarité avec les Chrétiens d'Orient
    • ECR: Consécration de l'église Saint-Jean-XXIII
    • Agenda de Mgr Pierre Farine
    • L'agenda du mois de décembre
     
    > lire le Courrier Pastoral

     

    Édito :   La vie cachée...

    La vie de la plupart des 8 milliards d'êtres humains qui peuplent la planète est une vie simple, cachée. Ils vivent, aiment, souffrent, se nourrissent, se reproduisent, meurent. Et puis les gestes quotidiens, toujours les mêmes, sont le lot de leur existence. On passe un temps fou à dormir, à manger, à vaquer à ses petites affaires. Beau-coup investissent tout leur temps pour s'ingénier à confectionner leur prochain repas.

    Tous des anonymes. Tous à la recherche d'un morceau de bonheur.

    Quelques noms émergent, car ils ont marqué leur époque: ils ont amélioré le sort du commun des mortels par leurs inventions, par leur influence spirituelle et morale.

    On pourrait en déduire avec l'ecclésiaste que la vie n'est qu'une vaine répétition sans queue ni tête. Elle ne vaut pas la peine d'être vécue. La vie nous laisserait-elle désabusés. Tout est vanité et il n'y rien de nouveau sous le soleil ?

    Et pourtant c'est bien cette vie, au jour le jour, que Jésus est venu accompagner, il l'a faite sienne. Il fait l'éloge du quotidien: Au contraire, la vie vaut d'être vécue parce qu'elle est la vie. Toute vie est un éblouissement mystérieux.

    La maman qui nourrit son enfant, le papa qui va à son travail, le jeune qui peine sur ses études ou son apprentis-sage, les petites victoires quotidiennes sur son caractère, sur un bout de savoir faire, les paroles de consolation, de joie, de fraternité, les mots qui disent Dieu, les jeux, la joie, les loisirs, les souffrances assumées, c'est notre quotidien, où Jésus Fils de Dieu nous attend: C'est comme s'ils nous disait: « Depuis que je suis venu chez vous, vos gestes ne sont pas banals: Ils ont saveur d'éternité, il ont comme un goût de Dieu.

    Car je marche avec vous sur les routes humaines. À vos côtés.

    J'ai choisi d'habiter l'humanité du quotidien. Oui, avec vous je suis homme en humanité. »

    Par le mystère joyeux de Noël, il se revêt de ce beau titre : Emmanuel ; Dieu avec nous, Dieu à nos côtés.

    Que la joie de Noël nous illumine !

    + Pierre Farine