Archives

Réinitialiser les filtres

Actualités

    lundi 1 février 2016

    Courrier Pastoral – Février 2016

    CP_BAND_WP

    Au sommaire du numéro de février:

    • SOLIDARITÉ : Rendre visible la Miséricorde
    • CAMPAGNE DE CARÊME : Accès à la vie pour tous
    • ECR : La PMT vous accueille à la Jonction
    • MEDIA : RTS et religion, où va-t-on ?
    • ECR : Visitre pastorale de Mgr Morerod à l'UP Salève
    • ÉGLISE : Hommage à Mgr Roduit
    • UBI ET ORBI : La miséricorde du Pape François
    • Agenda de Mgr Pierre Farine
    • L'agenda du mois de février
     
    > lire le Courrier Pastoral

     

    Édito :   "Service après-vente" ?

    « Ça, c’est du service après-vente ! ». Assis à la table d’un bistro, un magazine sous les yeux et une bière à la main, cet homme d’un certain âge fait l’éloge du pape François, à sa façon, et m’interpelle du regard. « Vous voyez, chère Madame, moi je n’aime pas trop les prêtres et après la mort de mon épouse, j’ai arrêté d’aller à la messe. Ça ne me dit plus rien. Mais il m’arrive de prier », se confie-t-il. « Mais qu’entendez-vous par ‘service après-vente’ ? », je m’enquiers. « Après les belles paroles, très belles même, ce pape est très concret. Savezvous qu’il a fait installer des douches au Vatican pour les gens à la rue. Est-ce qu’ici l’Église fait la même chose ? » « Oui, elle aide des gens, mais ce n’est pas toujours très visible », je réponds, en hésitant à dévoiler mon statut de « déléguée à l’information » au Vicariat de l’ECR-Genève (je ne le fais pas), mais je lui parle de l’engagement de dizaines d’agents pastoraux (il ne connaît pas le mot !), de prêtres et de bénévoles auprès des exclus, des détenus, des malades, des personnes âgés ou des familles en détresse… Il paraît intéressé, pas très surpris, et j’hésite à lui proposer un abonnement au Courrier Pastoral (mais encore une fois je m’abstiens), où chaque mois je m’efforce de mettre en lumière l’engagement de l’Église pour faire vivre l’annonce de la Bonne Nouvelle. Et ce numéro du mois de février n’échappe pas à la règle !

    En pages 2 et 3, Nicole Andreetta, aumônière à l’AGORA, Inès Calstas, responsable de la Pastorale des Milieux ouverts et Federica Cogo, animatrice pastorale à l’Aumônerie des prisons, nous éclairent sur les efforts de leurs trois services pour que la Miséricorde de Dieu soit visible « à travers nos œuvres », comme le demande le pape, surtout en cette Année de la Miséricorde. « En tant qu’Eglise, nous aimerions poser un signe d'accueil au cœur d'un climat politique et social qui encourage la peur de l'étranger et/ou du fautif », affirment-elles alors que sur les murs de nos rues ont fait leur réapparition les « moutons noirs » chassés à coups de pattes du pré helvétique.

    L’Église à Genève a aussi ouvert un nouveau lieu d’accueil pour donner une espérance aux personnes en souffrance dans leur travail ou dans leur situation de non-travail. «Pas de baguette magique, pas d'emplois ou de recettes miracles » (...) mais un lieu de rencontre et de discussion avec «l’ajout d'une petite (mais puissante!) touche spirituelle, couleur particulière, sur la palette du réseau social genevois », explique en page 6 Brigitte Mesot, de la Pastorale du Monde du Travail.

    Pour finir, je vous invite à lire (pages 8 et 9), l’interview de Bernard Litzler, directeur de Cath-Info, qui nous aide à faire le point sur l’avenir des émissions religieuses sur les chaînes publiques de la Suisse romande.

    Bonne lecture !

    Silvana Bassetti