Archives de catégorie : Pape Genève 2018

Saint-Père, vous pouvez compter sur notre prière !

L’avion du pape a quitté le sol genevois, et nous sommes restés « sur un petit nuage », le cœur rempli d’émotion et de joie d’avoir pu vivre cette rencontre et cette messe avec le pape François.

Bien sûr, tout n’a pas été parfait : la sonorisation n’était pas toujours optimale, les écrans parfois trop loin pour lire la traduction de l’homélie, et il a fallu faire preuve de patience pour le retour. Mais la joie était sur tous les visages, avec le sentiment d’avoir vécu ensemble un grand moment, tout en profondeur et simplicité. Le pape a pris le temps de parcourir les allées ; beaucoup ont pu le saluer et le voir de près. Son homélie sur le Père qui nous rend tous frères et sœurs, le Pain dont la simplicité nous invite à choisir l’essentiel, et le Pardon qui libère et renouvelle, nous a touchés. Je vous invite à la relire tranquillement ici : HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE

Avant de nous quitter, il nous a demandé : « S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi ». Saint-Père, vous pouvez compter sur notre prière, avec notre reconnaissance pour votre pèlerinage œcuménique à Genève et la messe que nous avons eu la joie de célébrer avec vous. 

Abbé Pascal Desthieux, vicaire épiscopal

 

Crédit photo Diocèse LGFGadmer

Messe à Palexpo : plus de 37’000 pèlerins en liesse ont accueilli le pape

Communiqué

Ce sont plus de 37’000 pèlerins en liesse qui ont accueilli le pape François à Palexpo (Genève) en ce 21 juin, après une visite de ce dernier au Conseil œcuménique des Eglises (COE). La messe, temps fort avec la communauté catholique locale, était organisée par le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Après un bain de foule, le pape a célébré la messe devant un parterre de fidèles et participants issus de la Suisse entière et de France voisine. Divers représentants d’autres confessions et religions étaient invités à cette célébration, ainsi que des représentants des autorités civiles du pays, dont la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Les évêques suisses ont ensuite pu saluer le pape et lui offrir des présents, dont une statue de la Vierge noire de l’abbaye d’Einsiedeln (le pape aime une abbaye fondée par Einsiedeln près de Buenos Aires) et des « bières de l’évêque ».

Mgr Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, remercie toutes les personnes qui ont œuvré à cet événement, dont les 300 bénévoles.

Le Service diocésain de la communication

Photo: J.C.Gadmer

Les coulisses des préparatifs de la messe du Pape

 

Le chanoine Alain Chardonnens, curé modérateur de l’unité pastorale Jura, à Versoix, est en charge de la préparation de la liturgie de la Messe qui sera célébrée le 21 juin à Palexpo par le pape François. Il nous dévoile les coulisses des préparatifs.

Une messe ne s’improvise jamais ! Une célébration avec le Saint-Père encore moins, surtout lorsqu’on prévoit d’accueillir plus de 40.000 fidèles en provenance de toute la Suisse et de la région. Etape importante et attendue de la visite du Saint-Père à Genève, la Messe qui sera célébrée par le pape François à Palexpo se prépare avec la mobilisation d’un nombre impressionnant d’acteurs, prestataires et partenaires. C’est le Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) qui assume l’organisation de la célébration : logistique, recherche de fonds, inscriptions, sécurité…. Dans des délais très serrés, les préparatifs battent leur plein.

Confiée au chanoine Alain Chardonnens, la mise au point de la liturgie est en cours. Ce grand moment de rencontre avec le Pape s’annonce unique et soulève nombre de défis insoupçonnés : l’approvisionnement en hosties, par exemple. Il mobilise déjà les « boulangères de Dieu » de tout le Pays. « Nous avons confié la production des hosties aux moniales cisterciennes de l’abbaye de la Maigrauge à Fribourg. Mais pour répondre à la demande elles ont dû faire appel à d’autres communautés établies en Suisse », explique le chanoine. Un autre défi a été la recherche d’un nombre suffisant de patènes. « Nous avons dû en commander 500 à la communauté de Taizé ».

Le calendrier liturgique a bien fait les choses. « La première étape pour préparer la liturgie a été de choisir quelle messe célébrer, messe du jour ou messe votive. Nous avons opté pour la messe du jour. En effet la messe prévue pour le 21 juin est en mémoire de Saint Louis de Gonzague (1568-1591), un jésuite comme le Saint-Père ! » remarque Alain Chardonnens. L’Evangile du jour fournit de plus un deuxième clin d’œil au caractère « œcuménique » de la visite du Saint-Père avec le texte de Matthieu (Mt 6, 7-15) et le récit sur l’enseignement du « Notre Père ». Il y a exactement un an, en juin 2017, les évêques suisses avaient décidé, dans un esprit œcuménique, de repousser à Pâques 2018 l’entrée en vigueur de la modification dans la traduction française du Notre-Père, afin que les Églises chrétiennes de Suisse puissent introduire ensemble la nouvelle version et prier ensemble.

Le 21 juin, les grandes halles de Palexpo seront méconnaissables avec un autel, des bancs, des zones réservées aux personnes à mobilité réduite ou malentendantes et même une sacristie. Le Vatican a fourni des indications très détaillées pour l’aménagement de la salle et demandé qu’il n’y ait pas de quête. Pour accueillir la célébration, il ne sera pas nécessaire de consacrer le lieu, mais des reliques seront déposées sur l’autel. « Comme dans tous les autels, la présence des reliques manifeste le sacrifice, d’abord celui du Christ qui a donné sa vie pour nous sur la croix et, à sa suite, celui d’un grand nombre de Saints. Elle nous inscrit dans cette continuation lors de la célébration », souligne Alain Chardonnens.

Le script, avec les détails du déroulement, le choix des chants et d’une chorale sont arrêtés. A l’image de Genève, ville internationale, la messe parlera plusieurs langues. La célébration sera en français, mais la première lecture sera par exemple lue en anglais et lors de la Prière Universelle les intentions seront en six langues. « Nous avons confié la préparation de ce temps de la messe aux Missions linguistiques du canton et nous avons prévu une intention de prière en arabe en hommage à l’archevêque de Damas, Mgr Samir Nassar, qui sera parmi nous. La prière eucharistique sera dite en latin. Enfin, lors de l’homélie, le pape François s’exprimera en italien. Il y aura une traduction en français sur les écrans pour que tous les fidèles puissent comprendre le message qu’il nous adressera. » Avant de se retirer, le Saint-Père bénira l’une des mosaïques du Chemin de joie (cf. p 8 et 9). De dimensions plus réduites par rapport aux fresques posées ou prévues sur les parvis de douze lieux de culte du canton, la mosaïque de la Résurrection sera amenée près de l’autel. « La bénédiction aura lieu à la fin de la célébration. Le fait que la mosaïque sera par la suite posée dans la salle de la prison de Champ-Dollon où sont célébrées les messes avec les détenus, ajoute du sens à ce geste du Pape. Il rejoint la couleur du pontificat du Saint-Père», fait valoir le chanoine. 

Courrier pastoral

Sac souvenir de la messe du Pape à Genève – édition limitée!

J’achète le sac souvenir

Avec notre Pape François, au service des plus pauvres !

Pour commémorer la visite du Pape François à Genève, nous avons créé ce sac dont 70% du produit de la vente seront affectés aux actions sociales de l’ECR.

Ce sac a pour but de faire écho au message du Pape qui a fait des plus démunis l’un des thèmes centraux de son pontificat.

 » Et si aux yeux du monde, les pauvres ont peu de valeur, ce sont eux qui
nous ouvrent le chemin du ciel, ils sont nos « passeports pour le paradis « .
Pape François (Homélie, dimanche 19 novembre 2017)

Sac en coton naturel
Dimension : 42 x 38 cm
Prix : CHF 20 (frais d’envoi inclus)

J’achète le sac souvenir

La pastorale des milieux ouverts interviewée par le Matin au sujet de la visite papale

Inès Calstas (50 ans) apprécie tout particulièrement cette facette du «pape des pauvres et des exclus». Cette employée de l’Église catholique genevoise travaille quotidiennement aux côtés de personnes en situation de précarité. En 2016, elle s’était rendue en pèlerinage au Vatican avec certaines d’entre elles. Cet événement, auquel nous avions assisté, avait débouché sur la mise en place par le pape d’une Journée mondiale des pauvres. «Voir à cette occasion certains de ces hommes, endurcis par une vie difficile, ouvrir leurs carapaces au passage du Saint-Père et pleurer face à lui m’a bouleversée et, en un sens, réconciliée avec les hommes», confesse la Genevoise. Le 21 juin, elle emmènera un groupe de 220 exclus à sa rencontre.

Amadou Gaye sera du lot. Le Sénégalais de 52 ans est pourtant musulman et le reste. Il était de l’équipée 2016, laquelle l’avait marqué profondément. «Le discours du pape sur les pauvres et le triple pardon qu’il nous avait demandé de la part de l’Église pour nous avoir parfois fermé ses portes m’avaient touché, dit-il. Ce genre de paroles, tu les reçois avec le cœur pas avec la tête. Elles donnent du courage pour avancer!» Et Anna Bernardo, aumônier de la communauté des sourds et malentendants de Genève, de conclure: «François n’est pas un donneur de leçons. Ses actes sont en cohérence avec ses mots. Il pose vraiment les yeux sur les autres soulignant ainsi l’égale dignité de chacun. Je me réjouis de le croiser en chair et en os!»

Voir l’article complet

●TEXTE LAURENT GRABET
Paru dans le Matin du mercredi 16 mai 2018

Messe du pape François à Genève

Le Saint-Père se rendra à Genève le 21 juin prochain à l’invitation du Conseil œcuménique des Eglises (COE).

A l’issue de cette visite, une messe sera célébrée à Palexpo à 17h30.

Vous trouverez toutes les informations sur la page spéciale du site du Diocèse –  et notamment le formulaire d’inscription à l’intention des paroisses, unités pastorales, communautés religieuses et écoles catholiques. Délai d’inscription jusqu’au lundi 21 mai 2018 à 8:00. Pour les particuliers,  un formulaire sera disponible prochainement.

 

Messe du pape François à Genève le 21 juin

Le pape François célébrera une messe à Genève lors de sa venue en Suisse, le 21 juin prochain à l’occasion du 70ème anniversaire du Conseil œcuménique des Eglises (COE). Les détails du séjour du Saint-Père ne sont pas encore disponibles, mais Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, et président de la Conférence des évêques suisses, ainsi que le Vicaire épiscopal pour le canton de Genève, l’abbé Pascal Desthieux se réjouissent de la venue du Pape.

L’annonce officielle du voyage du pape François à Genève a été faite le 2 mars dernier lors d’une conférence de presse organisée au Vatican, en présence notamment du cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et du pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises.

D’autres informations suivront.

En marche à vos côtés