Tous les articles par silvana

JMJ 2019 à Panama – Inscriptions !

Du 22 au 27 janvier 2019 au Panama. Inscrivez-vous !
 
Les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) auront lieu au Panama du 22 au 27 janvier 2019. Le Pape François a confirmé sa participation. N’attendez pas pour vous inscrire !
Les directeurs des départements de l’instruction publique des cantons de Genève, de Fribourg, du Jura, de Neuchâtel et du Valais ont d’ores et déjà accepté de permettre aux élèves des écoles qui dépendent de leur département de faire une demande de congé exceptionnel (du 22 au 29 janvier) qui sera acceptée au cas par cas si l’élève remplit les conditions.
Inscriptions: https://www.jmj.ch/

Incendie église du Sacré-Cœur : lieu et horaires des messes en langue espagnole – NOUVEAU !

Communiqué de la Paroisse catholique de langue espagnole (PCLE)

Suite à l’incendie qui a gravement endommagé l’église du Sacré-Cœur, jeudi dernier, une solution d’urgence vient d’être trouvée par l’UP Multiculturelle. Dès cette fin de semaine, les messes en langue espagnole seront célébrées :

Du mardi au samedi à 19h

Paroisse de Santa Margherita

Rue de la Mairie 15, 1207 Genève

Le dimanche à 10h00 et 20h00

Paroisse de Santa Margherita

Rue de la Mairie 15, 1207 Genève

Plus d’informations suivront dès le 1er septembre

Pour les mêmes raisons, nos bureaux ont été déménagés rue de la Mairie 15, 1207 Genève.

Nous apprécions votre compréhension.

Père Juan

Paroisse catholique de langue espagnole (PCLE)

www.pcle.ch

Mail: pcle@pcle.ch

Comunicado

Incendie église du Sacré-Cœur – Message du Vicaire épiscopal

A la paroisse du Sacré-Cœur

A la communauté de la Mission catholique de langue espagnole

Aux agents pastoraux du canton de Genève

A tous les fidèles qui sont touchés par le sinistre

Chers confrères,

Chères amies, chers amis,

Suite à l’incendie qui a ravagé l’église du Sacré-Cœur à Plainpalais, je souhaite vous exprimer ma profonde tristesse et tout mon soutien.

On peut dire que les dégâts causés par l’incendie sont très importants et toujours en cours d’évaluation, mais grâce à la solidarité des communautés catholiques du canton, des solutions se mettent en place pour assurer les activités pastorales, en particulier la célébration des messes, pour les communautés hispanophones qui se déroulaient au Sacré-Cœur. Nous vous communiquerons très rapidement les lieux et les horaires des célébrations en langue espagnole.

Je suis particulièrement soulagé que malgré la violence des flammes aucune victime n’est à déplorer dans cet incendie et je souhaite exprimer mon immense gratitude aux services intervenus sur les lieux, notamment Sapeurs-Pompiers, Police et Protection civile qui ont travaillé sans relâche pour maîtriser l’incendie et mettre à l’abri les objets sacrés et les œuvres d’art, qui se trouvaient dans ce lieu de culte.

La reconstruction du bâtiment et la réhabilitation de l’église vont prendre beaucoup de temps et demander de nombreux engagements. Je remercie vivement le conseil de paroisse et toutes les personnes qui vont s’investir pour que le Sacré-Cœur redevienne un lieu phare de notre Eglise qui est à Genève. 

Merci à chacune et chacun de vous pour votre compréhension et pour tout ce que vous entreprendrez pour que la paroisse et la mission catholique de langue espagnole puissent poursuivre au mieux leurs activités et l’annonce de l’Evangile dans un climat d’entraide et de solidarité.

Avec mes salutations fraternelles,

Abbé Pascal Desthieux, Vicaire épiscopal

Image: SIS

Messe à Palexpo : plus de 37’000 pèlerins en liesse ont accueilli le pape

Communiqué

Ce sont plus de 37’000 pèlerins en liesse qui ont accueilli le pape François à Palexpo (Genève) en ce 21 juin, après une visite de ce dernier au Conseil œcuménique des Eglises (COE). La messe, temps fort avec la communauté catholique locale, était organisée par le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Après un bain de foule, le pape a célébré la messe devant un parterre de fidèles et participants issus de la Suisse entière et de France voisine. Divers représentants d’autres confessions et religions étaient invités à cette célébration, ainsi que des représentants des autorités civiles du pays, dont la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Les évêques suisses ont ensuite pu saluer le pape et lui offrir des présents, dont une statue de la Vierge noire de l’abbaye d’Einsiedeln (le pape aime une abbaye fondée par Einsiedeln près de Buenos Aires) et des « bières de l’évêque ».

Mgr Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, remercie toutes les personnes qui ont œuvré à cet événement, dont les 300 bénévoles.

Le Service diocésain de la communication

Photo: J.C.Gadmer

Une mosaïque pour Champ-Dollon bénie à Genève par le pape François

Au terme de la messe à Palexpo, le 21 juin prochain,  le pape François bénira l’une des mosaïques du Chemin de Joie, un parcours artistique de mosaïques murales en cours de réalisation sur les parvis d’églises et autres lieux du canton de Genève. La mosaïque qui sera bénie par le Saint-Père est la plus petite et la seule qui, une fois installée, ne sera pas visible par les pèlerins. Elle est en effet destinée à la salle qui accueille les célébrations à la prison genevoise de Champ-Dollon. Elle illustre la Résurrection et représente le Christ qui remonte des enfers. Elle est provisoirement accueillie par la paroisse de l’Epiphanie (Lignon).

Federica Cogo (assistante pastorale ECR) et Christine Lany-Thalmeyr (assistante pastorale ECR) de l’Aumônerie oecuménique des prisons décryptent la mosaïque dans cette vidéo réalisée par Cath.ch. Une mosaïque pour Champ-Dollon

C’est en 2012 que l’Eglise catholique romaine à Genève (ECR) a décidé de créer un Chemin de joie avec des mosaïques évoquant notamment les apparitions du Christ Ressuscité. Leur réalisation a été confiée au Centre Aletti d’art spirituel de Rome, dirigé par le père jésuite slovène Mario Rupnik.

Les deux premières œuvres du Chemin de Joie ont été posées en avril 2017 sur les tympans des portes latérales de la basilique Notre-Dame de Genève (Cornavin) et aujourd’hui six stations accueillent des mosaïques. Elles sont installées sur les parvis des églises de Notre Dame (deux), Saint-Martin (Onex), Saint-Jean XXIII (Petit-Saconnex), Saint-Nicolas de Flüe (Montbrillant) et Saint François de Sales (Chêne-Bourg).

Six autres fresques seront prochainement accueillies par les églises de Saint-Maurice (Bernex), Saint-Jean-Baptiste (Perly), Sainte-Marie du Peuple (Châtelaine), l’Epiphanie (Lignon), par l’Espace  Montbrillant, le Cénacle et, bien sûr, par Champ-Dollon.

 

L’Assemblée générale de l’ECR Genève approuve le rapport de gestion 2017

 Réunie au Cénacle en présence du Vicaire épiscopal Pascal Desthieux, l’Assemblée générale de l’Eglise catholique romaine – Genève (ECR) a approuvé à l’unanimité, le mercredi 6 juin 2018, le rapport de gestion et les comptes de l’année 2017, bouclés avec un résultat final bénéficiaire à hauteur de 1,7 million de francs suisses.

 2017 : « Une bonne année »

Tant au niveau de la gestion du patrimoine mobilier et immobilier qu’au niveau des dons, les résultats ont été meilleurs que l’an passé, ont souligné la présidente du comité de l’ECR, Mme Béatrix Leroy Jeandin, et le Secrétaire général de l’ECR, M. Dominique Pittet.

Dans ce résultat, la part des revenus immobiliers est en hausse, à 22%, ainsi celle des produits financiers (17%). La part des dons et des contributions reste au premier plan, mais alors qu’elle était de 74% il y a cinq ans, elle a été ramenée à 58%, a souligné Mme Leroy Jeandin. Elle a vivement remercié les  49 paroisses (deux de plus par rapport à 2016) qui ont contribué à ce résultat à hauteur de 647.586 francs suisses.

Globalement, il s’agit de résultats « encourageants », mais bien que la dépendance aux dons soit en recul, il faut rester « prudents », a insisté la présidente.

Pour le Secrétaire général, qui a détaillé l’analyse des comptes, l’année 2017 démontre toute l’importance de la diversification des produits mise en place depuis quelques années. Alors que les charges d’exploitation 2017 sont globalement stables par rapport à l’année précédente, les dons des campagnes stagnent à un peu plus de 3 millions et le faible résultat des produits exceptionnels démontre qu’ils ne peuvent pas être pris pour acquis. Enfin, il est important d’avoir à l’esprit que sur 1,7 million de bénéfice, 1,3 million proviennent de valeurs boursières non réalisées et donc non acquises.

 Messe du pape

Lors de son intervention, Mme Leroy Jeandin a relayé la demande de soutien financier de l’évêque diocésain Charles Morerod en vue de la Messe qui sera célébrée par le pape François à Palexpo le 21 juin. Les coûts de l’organisation sont en effet élevés et le diocèse appelle à la solidarité de tous, a expliqué la présidente.

Orientations pastorales

Le président du Conseil pastoral cantonal (CPC), M. Jean Tardieu, a présente les travaux en cours vers la définition des orientations pastorales de l’Eglise à Genève. M. Tardieu a mis l’accent sur la recherche d’une vision avant la définition d’objectifs spécifiques. «  Nous ne sommes pas encore dans des projets précis, mais dans la définition d’orientations pastorales et d’une vision. Nous travaillons avec une phrase qui fondera les orientations pastorales, ‘Une Bonne Nouvelle qui se déploie’ », a-t-il expliqué. Il a par la suite rappelé les trois axes explorés par le CPC : « Une hospitalité qui se déploie », « Des gestes pastoraux visibles et créatifs » et « Des personnes heureuses dans leur engagement en Eglise ». Chaque axe a été développé lors des réunions des membres du CPC et un document de synthèse a été récemment transmis aux agents pastoraux pour consultation jusqu’en septembre. « Nous leur avons demandé de réagir ». D’ici décembre ces axes seront envoyés à chaque Equipe, Service, Aumônerie et serviront de base à l’élaboration d’actions pastorales. Le président du CPC a ensuite abordé les efforts en cours pour favoriser la cohérence du message véhiculé dans les campagnes de collecte de fonds auprès des donateurs et « le message qui passe par nos actions et nos paroisses. Nous faisons donc un travail avec le Service de développement et de communication pour favoriser cette cohérence », a-t-il conclu.

Divers

Dans la rubrique divers, le Secrétaire général a fourni plusieurs informations sur les contrats-cadre proposés aux paroisses pour faciliter des économies : un pour les photocopieurs, déjà signé par six paroisses, et l’autre pour les assurances bâtiments, avec une analyse gratuite de la situation.

Elections et réélections

Lors de l’Assemblée, la présidente a remercié le membre sortant, M. Làszlo Mercz (Mission catholique hongroise, avant de soumettre aux membres la demande de mandat de M. Peter Igo-Kemenes (Mission catholique hongroise) et de Mme Teresa Oliveira (Paroisse Saint-Marc), puis le renouvellement du mandat de M. Charles Curty (Sainte-Jeanne de Chantal), de M. Dominique Hirt (Comité ECR) et de M. Antonio  Viscosi (Sainte-Marie du Peuple). L’assemblée a approuvé l’ensemble des mandats sans opposition.

Les prochaines assemblées générales se dérouleront le 28 novembre 2018 et le 5 juin 2019.

Le pèlerinage d’été à Lourdes prolonge le délai d’inscription jusqu’au 20 juin 2018

Association du pèlerinage d’été de la Suisse romande à Lourdes.

Le pèlerinage d’été de la Suisse romande à Lourdes prolonge le délai d’inscription jusqu’au 20 juin 2018.

Le pèlerinage d’été à Lourdes se déroulera du 15 au 21 juillet 2018 sous la présidence de Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion.

Il reste des places disponibles. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 juin 2018.

Possibilité de s’inscrire :

-En ligne : www.pele-ete-lourdes.ch

-Ou par mail : inscription.veronique@netplus.ch

LA MESSE DU PAPE AFFICHE COMPLET

Les inscriptions à la messe du pape (21 juin à Palexpo – GE) ont connu un succès qui a dépassé toutes les attentes. Aujourd’hui, Palexpo affiche complet avec les 41’000 places mises à disposition selon des normes de sécurité.

Les inscriptions émanent de paroisses et entités catholiques provenant de la Suisse entière et de la France voisine. 77 % de Suisse romande, 12 % de Suisse alémanique, moins de 1 % de Suisse italienne et 11% de France voisine.

Le diocèse se réjouit de cet engouement et rappelle aux personnes qui n’ont pas pu obtenir de billet que la messe sera transmise en direct sur les chaînes nationales (RTS, SRF, RSI).

Par Diocèse LGF le vendredi 1 juin 2018 

Plus d’information

 

Communiqué: Loi sur la laïcité et lancement de référendums

Communiqué de presse des Eglises Catholique chrétienne, Catholique romaine et protestante de Genève

CONCERNE : loi sur la laïcité et lancement de référendums

Les Eglises catholique chrétienne, catholique romaine et protestante de Genève ont pris acte du résultat issu du débat parlementaire sur la loi concernant la laïcité de l’Etat (LLE). Dans un contexte où la lisibilité religieuse à Genève est moins nette qu’il y a encore vingt ans (du fait notamment de leur propre affaissement mais aussi de la diversification religieuse et de la montée significative d’une population athée, agnostique, désaffiliée ou simplement indifférente), nous relevons que, dans tout ce processus, l’Etat s’efforce de s’offrir des outils pour les enjeux du temps présent. Tout en restant juridiquement incompétent sur la question (il ne saurait avoir la moindre qualité en matière de doctrine), il se donne donc des moyens pour penser la pluralité convictionnelle à Genève et pour mieux connaître les enjeux sociaux et politiques qui en découlent, dans l’idée de garantir la liberté de conscience, de (non-)croyance et la paix dite religieuse (art. 1 et 10). Nos Eglises sont reconnaissantes de cette prise de conscience par les pouvoirs publics, dans la mesure où elles sont été, depuis des décennies, les premières artisanes de cette paix-là, et où elles continueront de s’engager sur ce front important pour la cohésion sociale.

Nous tenons à souligner l’application avec laquelle la question de la laïcité et des relations entre l’Etat et les communautés religieuses a été abordée, d’abord par le groupe de travail sur la laïcité, piloté par Jean-Noël Cuenod, puis par la Commission des droits humains du Grand Conseil. Cela a permis un débat contrasté au Grand Conseil, qui ne fut certes pas toujours à la hauteur du sujet, mais dont le résultat nous apparaît comme honorable. Nous relevons que, malgré quelques points critiques, sont posées les bases d’une compréhension bien genevoise de la laïcité, à des lieues de certaines tentations ou crispations laïcistes (fort éloignées de l’esprit dans lequel tout cela fut initié, tant en France qu’à Genève, au début du XXe siècle): à savoir que la laïcité ne traduit pas un désintérêt ou une défiance de l’Etat vis-à-vis des questions religieuses, mais une neutralité attentive, informée, responsable et respectueuse.

Nous soulignons dès lors que cette loi permet des avancées significatives en ce qui concerne notamment :

  • une meilleure reconnaissance de l’expérience acquise dans l’important travail social, relationnel, spirituel et religieux opéré par les communautés religieuses dans des établissements publics ou assimilés (prisons, hôpitaux, EMS, lieux de rétention administrative,…), par le moyen de possibles contrats de prestations (art. 8);
  • le renforcement du principe d’un enseignement du fait religieux dans les écoles publiques, nécessaire à une bonne intelligence du monde actuel (art. 11);
  • l’élargissement à d’autres communautés de la contribution religieuse volontaire, et les conditions nécessaires à l’obtention de cette prestation (art. 5).

Cela dit, le fait d’avoir été entendus sur la question de la contribution religieuse volontaire n’endort pas notre attention. Cette loi n’est pas parfaite et ne règle pas toutes les questions; elle entretient et crée même ici ou là des champs de tensions:

  • Ainsi, la question des signes extérieurs nous pose question, surtout lorsqu’elle concerne des élu.e.s (art. 3,4), et nous suivrons avec intérêt le recours constitutionnel déposé contre cette disposition précise.
    En plénière, le détail des débats montre clairement que, réduite à une seule lecture socio-politique, la disposition des signes extérieurs a été votée de manière ciblée contre la communauté musulmane, alors que d’autres situations sont concernées ou concernables, et que ces procédés parlementaires ne favorisent en rien la paix religieuse. De ce point de vue, en regard des auditions effectuées, nous regrettons que l’intérêt de la Commission des droits humains n’ait pas été mieux assumé auprès des communautés musulmanes, pour leur laisser l’opportunité d’une meilleure présentation, information et positionnement.
  • Même s’il est pris appui sur l’usage administratif actuel, plutôt libéral mais souvent inquiet, nous demeurerons particulièrement attentifs à la manière dont sera appliqué l’art. 6 sur le possible usage du domaine public pour des activités cultuelles. Si nous pouvons comprendre cette disposition encore usuelle, héritage de l’histoire ou prévention trop moderne, celle-ci ne doit pas devenir restrictive au point d’être contraire au droit supérieur quant à la liberté de culte (cf. DUDH, art. 18 et CEDH art. 9).
  • Nous veillerons à ce que les dispositions d’exception de l’art. 7,1 soient appliquées avec parcimonie et discernement.
  • Enfin la question du poids qu’impose à nos Eglises l’entretien de l’important patrimoine historique qui leur a été remis n’a pas été pris en compte à satisfaction par cette loi (art. 9). Nous savons qu’en raison des dispositions constitutionnelles, il ne pouvait guère en aller autrement, mais il nous faudra revenir sur cette problématique de plus en plus pesante et difficile à gérer, au détriment de notre mission première.

Tout bien considéré, ces attentions ne vont pas jusqu’à remettre en cause notre soutien global à la Loi adoptée par le Grand Conseil. Celle-ci pose les bases de relations que nous espérons sereines et fécondes entre l’Etat et les différentes communautés religieuses. C’est pourquoi nos trois Eglises ne soutiendront pas les référendums récemment lancés contre cette loi.

En marche à vos côtés