Tous les articles par fchevalier

Rendez-vous de la Semaine Sainte

Le Carême est un temps de préparation de quarante jours à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ.

Durant cette Semaine Sainte, les paroisses de Genève vous proposent :

 

Méditation du chemin de Croix

Pour les enfants : le mercredi 12 avril à 15h30 > à la Basilique Notre-Dame

Célébrations pénitentielles

Lundi 10 avril à 19h00 : > à Santa-Margherita (italien)
Lundi 10 avril à 19h00 : > à Plan-les-Ouates
Lundi 10 avril à 20h00 : > à Saint-Paul
Mardi 11 avril à 20h00 : > à Saint-Martin
Mercredi 12 avril à 14h30 : > à Saint-Antoine
Mercredi 12 avril à 15h00 : > à Notre-Dame des Grâces
Mercredi 12 avril à 15h00 : > à Saint-Marc
Mercredi 12 avril à 20h00 : > à la Visitation

 

Lancement d’un enseignement catholique à Genève

Salle comble hier soir à Uni-Bastions pour la conférence avec l’écrivain Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 pour son roman L’art français de la guerre, organisé par la Faculté de théologie et le Vicariat de l’Eglise catholique romaine (ECR-Genève) à l’occasion du lancement d’un enseignement catholique pour les étudiants en théologie de 2e et 3e année.
Dans une conférence intitulée «Pour accéder à Dieu, je n’ai que la littérature», Alexis Jenni a dévoilé son parcours et la manière dont la littérature a fait son éducation religieuse. « J’ai tout appris par les livres même Dieu », a confié l’écrivain.
Dispensé par des professeurs-invités de l’Université catholique de Lyon (UCLy), le nouvel enseignement catholique à la Faculté de théologie portera cette année sur la théologie mariale, l’ecclésiologie et la Grâce. Les cours sont également ouverts aux étudiants d’autres filières et aux auditeurs libres.
La convention sur la création d’un cours d’enseignement de théologie catholique a été signée août 2016 entre la Faculté et l’ECR-Genève, qui en assume le financement avec le soutien de généreux donateurs.

Position de l’ECR sur le projet de loi sur la laïcité (PPLLE)

L’Eglise catholique romaine – Genève (ECR) se réjouit du projet de loi sur la laïcité du Conseil d’Etat à l’examen devant le Grand Conseil.

L’ECR- Genève soutient l’idée que la laïcité n’est pas un but en soi, mais qu’elle permet d’assurer la liberté de conscience et de croyance, et la paix religieuse.

À la lecture du projet de loi sur la laïcité, déposé le 4 novembre 2015 par le Conseil d’Etat,  l’ECR tient à relever les éléments suivants :

  1. Nous saluons la définition « positive »  et moderne de laïcité déclinée dans le projet de loi.
  2. Nous partageons et saluons les buts énoncés dans l’article 1 : promotion et protection de la liberté de conscience et de croyance, préservation de la paix religieuse et la reconnaissance de l’apport des organisations religieuses à la cohésion sociale, ceci dans un cadre de relations avec l’État et les communes.
  3. Nous sommes heureux que les activités non cultuelles, mais clairement d’utilité publique en termes de cohésion sociale et d’intégration des étrangers, soient reconnues avec les articles 5 et 9 dudit projet de loi.
  4. Nous soutenons le maintien par l’Etat de la collecte, contre rémunération, de la contribution religieuse volontaire.

 

En conclusion

L’Eglise catholique romaine – Genève (ECR) se réjouit du présent projet de loi qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle constitution genevoise, dont l’article 3 pose le principe de laïcité de la République et canton de Genève et ancre l’idée selon laquelle les autorités entretiennent des relations avec les organisations religieuses.

 

Le cadre général

Le 4 novembre 2015, le Conseil d’Etat a déposé un projet de loi sur la laïcité de l’Etat (PLLE).

Avec ce projet de loi, le Conseil d’Etat a voulu concrétiser l’art.3 de la « nouvelle » constitution genevoise (octobre 2012)

Auparavant, le Conseil d’Etat avait mandaté un groupe de travail (Groupe de Travail sur la Laïcité) afin qu’il étudie la portée de l’art.3 al.3 de la Constitution genevoise. Le rapport de ce groupe de travail a été mis en consultation auprès de nombreuses associations/communautés religieuses dont les « trois Eglises » : Catholique romaine – Genève(ECR), Protestante (EPG) et Catholique chrétienne (ECCR).

Ces dernières ont demandé à être entendues par la Commission en charge de l’examen du projet de loi et ont ainsi pu prendre la parole devant la Commission des Droits de l’Homme au printemps 2016. Depuis lors, divers contacts ont été établis entre les Eglises et les députés. Cette audition et ces contacts ont eu /ont pour but de faire valoir la participation des Eglises à la cohésion sociale par leur engagement auprès de la population, tout particulièrement par les activités des aumôneries au service des plus démunis et des personnes fragilisées dans notre Canton.

 

 

Un vicaire épiscopal à plein-temps et une adjointe

Chers Confrères,
Chères Amies, chers Amis,

La rentrée pastorale 2017 sera porteuse de nouveautés pour le Vicariat avec deux bonnes nouvelles que je souhaite partager avec vous dès aujourd’hui.

J’ai la joie de vous annoncer qu’Isabelle Nielsen a accepté de devenir mon adjointe à partir du 1er septembre prochain à 50%. Aux côtés de mon adjoint actuel, Michel Colin, elle mettra ses nombreuses compétences à disposition de notre Église cantonale. Sa formation plurielle dans les domaines de la psychologie, de l’écoute et de l’accompagnement, ainsi que son parcours et ses engagements successifs (notamment auprès de Caritas-Genève, « Couple et famille » et la Pastorale familiale) seront très précieux pour notre Eglise. Dans un souci de complémentarité, je souhaitais vivement intégrer une femme dans mon équipe et je remercie sincèrement Isabelle d’avoir accepté ce nouvel engagement.

Je suis également heureux de vous faire part de la décision de notre évêque Mgr Charles Morerod de me nommer Vicaire épiscopal à plein temps dès le 1er septembre 2017.

Comme vous le savez, lors de ma nomination à la fonction de Vicaire épiscopal pour succéder à Mgr Pierre Farine, j’avais été nommé à temps partiel pour demeurer curé modérateur de l’Unité Pastorale Eaux-Vives–Champel à 50 %.

Malgré ses avantages, cette formule a aussi ses inconvénients, notamment celui d’une disponibilité trop réduite pour accompagner au mieux la mission de notre Eglise à Genève. Dès la rentrée pastorale, je compte déménager à la rue des Granges pour me dédier pleinement à ma charge de Vicaire épiscopal.

Je me réjouis de poursuivre avec vous toutes et tous notre belle mission à la suite du Christ.

Bien fraternellement,

 

Abbé Pascal Desthieux
Vicaire épiscopal

Service « Développement & Communication »

Suite au départ de Mme Guylaine Antille, le service Communication et Recherches de fonds a dû se réorganiser.

Le nom change mais plus encore, la répartition des responsabilités.

À partir du 1er février 2017, c’est M. Geoffroy de Clavière qui assume la direction de ce service en plus de ses tâches actuelles auprès des grands donateurs et du legs.

La responsabilité de l’information a été remise à Mme Silvana Bassetti. Elle s’occupera de tout ce qui a trait à la communication institutionnelle, en reprenant l’ECR-Info et tout en conservant la rédaction du Courrier pastoral.

La partie recherche de fonds sera confiée à une spécialiste en la matière, en cours d’engagement. Elle aura la charge de définir et mettre en œuvre les différentes stratégies de levées de fonds.

La communication digitale (site internet, Facebook, …) sera elle confiée à une nouvelle personne que nous cherchons encore à engager.

Sans changement, le service sera soutenu par le « Groupe Communication » constitué de représentants des différents secteurs de l’Eglise, employés et bénévoles, et de l’aide ponctuelle d’une secrétaire.

Nous avons donc deux personnes qui ont quitté l’ECR et deux personnes qui arrivent mais dans une organisation remaniée.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter M. Geoffroy de Clavière au 022/319.43.46 ou geoffroy.declaviere@ecr-ge.ch  

 

Création d’un enseignement catholique à la Faculté de théologie de Genève

À  l’occasion de la création d’un cours catholique à la Faculté de théologie de Genève, l’ECR et la Faculté organisent une conférence qui sera donnée par M. Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 avec L’art français de la guerre.

 

Date : 2 mars

Horaire : 18h15

Salle : Aula B106 (1er étage) – Uni-Bastions 

La conférence sera suivie d’un cocktail

Merci de vous inscrire auprès de : geoffroy.declaviere@ecr-ge.ch

Entrée gratuite

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration commune

« J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger et vous m’avez recueilli ; nu et vous m’avez vêtu ; malade et vous m’avez visité ; en prison et vous êtes venus à moi […] J’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger et vous ne m’avez pas recueilli ; nu et vous ne m’avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. »

Évangile de Matthieu 25, 35-45

La force d’écouter nos consciences

On compte, en 2016, plus de 60 millions de personnes déracinées par la guerre, la persécution, la misère et les catastrophes climatiques. 86% des réfugiés sont accueillis dans les pays attenants à leur patrie dans des régions qui ne sont pas toutes prospères. Seuls 14% des réfugiés cherchent une terre d’asile dans les pays occidentaux, et seulement une petite part d’entre eux en Suisse.

Nous sommes conscients du fait que, tant les organismes d’Etat concernés que nos paroisses et de nombreux citoyens, ont fait des efforts appréciables dans l’accueil de ces personnes  vulnérables. Nous leur en sommes reconnaissants. Car l’engagement pour les personnes en quête de protection est une tâche fondamentale reconnue par la société civile et nos Eglises chrétiennes.

Néanmoins, nous avons le sentiment que, dans de nombreux cas, la dignité des personnes n’est pas suffisamment reconnue, en particulier dans des procédures de renvoi.

La présence quotidienne de nos associations et de nos paroisses auprès des requérants d’asile et des migrants nous conduit à témoigner de ce que nous voyons et entendons.

Nous nous interrogeons sur l’application de la loi, particulièrement de celles qui concernent l’asile et les étrangers, et sur leur mise en oeuvre dans notre canton. Certaines applications strictes, voire brutales lors des renvois, mettent en cause la dignité même des personnes, tant celles qui les subissent que celles qui doivent les exécuter.

Quand l’interprétation et l’application des lois deviennent inhumaines, nous aspirons à ce que sa lecture puisse évoluer.
Notre rôle et notre responsabilité, que nous partageons avec chaque responsable politique ou citoyen de ce canton, sont de faire évoluer le bien commun vers plus de respect de la personne humaine et de sa dignité.

Là où l’humain lui-même est en jeu, nous, chrétiens, souhaitons qu’au-delà des peurs et des inquiétudes, nous ayons la force d’écouter notre conscience, pour que Genève soit et reste une terre d’accueil.

 

Jean Lanoy Pascal Desthieux Emmanuel Fuchs

Vice-Président du Synode
Cantonal de l’Eglise
Catholique chrétienne

Vicaire épiscopal
de l’Eglise 
Catholique romaine
Président de
l’Eglise Protestante

 

À l’ECR, la générosité… c’est vous !

baisse_dons_2016_chf650000Cette année, au 31 octobre 2016, les dons qui nous servent à couvrir les dépenses liées à la mission de l’Eglise sont en diminution de CHF 650 000.-.

Votre don est vital pour pérenniser les services de l’Eglise, couvrir les dépenses des activités pastorales et faire face aux charges salariales de nos quelques 60 prêtres et 40 agents pastoraux (73 % des dépenses annuelles). Chaque don compte, renouveler votre générosité ou l’augmenter est essentiel pour l’ECR, la communauté des catholiques genevois et donc pour nous tous !

Votre don généreux est un magnifique cadeau de Noël pour faire vivre l’ECR et lui donner les moyens de transmettre les trésors de la foi.

 

Vous souhaitez faire un don ?
Demandez des bulletins de versements au 022 319 43 43 ou faites un don en ligne:

 

En marche à vos côtés