Position de l’ECR sur le projet de loi sur la laïcité (PPLLE)

L’Eglise catholique romaine – Genève (ECR) se réjouit du projet de loi sur la laïcité du Conseil d’Etat à l’examen devant le Grand Conseil.

L’ECR- Genève soutient l’idée que la laïcité n’est pas un but en soi, mais qu’elle permet d’assurer la liberté de conscience et de croyance, et la paix religieuse.

À la lecture du projet de loi sur la laïcité, déposé le 4 novembre 2015 par le Conseil d’Etat,  l’ECR tient à relever les éléments suivants :

  1. Nous saluons la définition « positive »  et moderne de laïcité déclinée dans le projet de loi.
  2. Nous partageons et saluons les buts énoncés dans l’article 1 : promotion et protection de la liberté de conscience et de croyance, préservation de la paix religieuse et la reconnaissance de l’apport des organisations religieuses à la cohésion sociale, ceci dans un cadre de relations avec l’État et les communes.
  3. Nous sommes heureux que les activités non cultuelles, mais clairement d’utilité publique en termes de cohésion sociale et d’intégration des étrangers, soient reconnues avec les articles 5 et 9 dudit projet de loi.
  4. Nous soutenons le maintien par l’Etat de la collecte, contre rémunération, de la contribution religieuse volontaire.

 

En conclusion

L’Eglise catholique romaine – Genève (ECR) se réjouit du présent projet de loi qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle constitution genevoise, dont l’article 3 pose le principe de laïcité de la République et canton de Genève et ancre l’idée selon laquelle les autorités entretiennent des relations avec les organisations religieuses.

 

Le cadre général

Le 4 novembre 2015, le Conseil d’Etat a déposé un projet de loi sur la laïcité de l’Etat (PLLE).

Avec ce projet de loi, le Conseil d’Etat a voulu concrétiser l’art.3 de la « nouvelle » constitution genevoise (octobre 2012)

Auparavant, le Conseil d’Etat avait mandaté un groupe de travail (Groupe de Travail sur la Laïcité) afin qu’il étudie la portée de l’art.3 al.3 de la Constitution genevoise. Le rapport de ce groupe de travail a été mis en consultation auprès de nombreuses associations/communautés religieuses dont les « trois Eglises » : Catholique romaine – Genève(ECR), Protestante (EPG) et Catholique chrétienne (ECCR).

Ces dernières ont demandé à être entendues par la Commission en charge de l’examen du projet de loi et ont ainsi pu prendre la parole devant la Commission des Droits de l’Homme au printemps 2016. Depuis lors, divers contacts ont été établis entre les Eglises et les députés. Cette audition et ces contacts ont eu /ont pour but de faire valoir la participation des Eglises à la cohésion sociale par leur engagement auprès de la population, tout particulièrement par les activités des aumôneries au service des plus démunis et des personnes fragilisées dans notre Canton.

 

 

Un vicaire épiscopal à plein-temps et une adjointe

Chers Confrères,
Chères Amies, chers Amis,

La rentrée pastorale 2017 sera porteuse de nouveautés pour le Vicariat avec deux bonnes nouvelles que je souhaite partager avec vous dès aujourd’hui.

J’ai la joie de vous annoncer qu’Isabelle Nielsen a accepté de devenir mon adjointe à partir du 1er septembre prochain à 50%. Aux côtés de mon adjoint actuel, Michel Colin, elle mettra ses nombreuses compétences à disposition de notre Église cantonale. Sa formation plurielle dans les domaines de la psychologie, de l’écoute et de l’accompagnement, ainsi que son parcours et ses engagements successifs (notamment auprès de Caritas-Genève, « Couple et famille » et la Pastorale familiale) seront très précieux pour notre Eglise. Dans un souci de complémentarité, je souhaitais vivement intégrer une femme dans mon équipe et je remercie sincèrement Isabelle d’avoir accepté ce nouvel engagement.

Je suis également heureux de vous faire part de la décision de notre évêque Mgr Charles Morerod de me nommer Vicaire épiscopal à plein temps dès le 1er septembre 2017.

Comme vous le savez, lors de ma nomination à la fonction de Vicaire épiscopal pour succéder à Mgr Pierre Farine, j’avais été nommé à temps partiel pour demeurer curé modérateur de l’Unité Pastorale Eaux-Vives–Champel à 50 %.

Malgré ses avantages, cette formule a aussi ses inconvénients, notamment celui d’une disponibilité trop réduite pour accompagner au mieux la mission de notre Eglise à Genève. Dès la rentrée pastorale, je compte déménager à la rue des Granges pour me dédier pleinement à ma charge de Vicaire épiscopal.

Je me réjouis de poursuivre avec vous toutes et tous notre belle mission à la suite du Christ.

Bien fraternellement,

 

Abbé Pascal Desthieux
Vicaire épiscopal

Service « Développement & Communication »

Suite au départ de Mme Guylaine Antille, le service Communication et Recherches de fonds a dû se réorganiser.

Le nom change mais plus encore, la répartition des responsabilités.

À partir du 1er février 2017, c’est M. Geoffroy de Clavière qui assume la direction de ce service en plus de ses tâches actuelles auprès des grands donateurs et du legs.

La responsabilité de l’information a été remise à Mme Silvana Bassetti. Elle s’occupera de tout ce qui a trait à la communication institutionnelle, en reprenant l’ECR-Info et tout en conservant la rédaction du Courrier pastoral.

La partie recherche de fonds sera confiée à une spécialiste en la matière, en cours d’engagement. Elle aura la charge de définir et mettre en œuvre les différentes stratégies de levées de fonds.

La communication digitale (site internet, Facebook, …) sera elle confiée à une nouvelle personne que nous cherchons encore à engager.

Sans changement, le service sera soutenu par le « Groupe Communication » constitué de représentants des différents secteurs de l’Eglise, employés et bénévoles, et de l’aide ponctuelle d’une secrétaire.

Nous avons donc deux personnes qui ont quitté l’ECR et deux personnes qui arrivent mais dans une organisation remaniée.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter M. Geoffroy de Clavière au 022/319.43.46 ou geoffroy.declaviere@ecr-ge.ch  

 

En marche à vos côtés