Prière et Pénitence en faveur des victimes d’abus sexuels

schweizer-bischofskonferenzSchweizer Bischofskonferenz (SBK) – Informationsstelle
Conférence des évêques suisses (CES) – Service d’information
Conferenza dei vescovi svizzeri (CVS) – Servizio informazioni
 
Rue des Alpes 6, 1700 Fribourg, I : https://www.eveques.ch
T :+41 26 510 15 15, F : +41 26 510 15 16, E : info@conferencedeseveques.ch
 
________________________________________
Communiqué de presse
 
Invitation à une cérémonie de Prière et Pénitence en faveur des victimes d’Abus sexuels dans le contexte ecclésial suivie d’une conférence de presse
Les évêques suisses vous convient à vivre ensemble un moment de prière et pénitence en faveur des victimes d’abus sexuels dans le contexte ecclésial. Aussi correspondent-ils au souhait du pape François que lʼEglise catholique célèbre de telles journées de prière et pénitence dans le monde entier. Pour la Suisse, elle aura lieu
le lundi 5 décembre 2016 à 12h
à la basilique de Valère à Sion
Les évêques suisses ainsi que des représentants des Supérieurs Majeurs religieux de Suisse et une délégation des victimes exprimeront leurs intentions de prière en ce sens. Pour que le Seigneur assiste les victimes dans la guérison des blessures endurées et soutienne chaque effort voué à éloigner cette faute grave de toutes les structures et des modes de comportement et de pensée au sein de l’Eglise.
La journée de prière et de pénitence précède la 314e assemblée ordinaire de la Conférence des évêques suisses, qui se tiendra du 5 au 7 décembre 2016 à Sion et Viège.
A lʼissue de lʼoffice liturgique à la basilique, la Conférence des évêques suisses illustrera, dans le cadre dʼune conférence de presse dans les locaux du musée de la basilique de Valère, un bilan portant sur le thème des abus sexuels dans le contexte ecclésial. Vous êtes cordialement invités à cette conférence de presse, qui se tiendra
le lundi 5 décembre 2016 à 13h15
au musée de la basilique de Valère à Sion
Nous vous remercions de nous faciliter lʼorganisation de cet événement en vous annonçant par courriel ou par téléphone (tél. +41 26 510 15 15, secretariat@conferencedeseveques.ch).
La basilique de Valère représente depuis plusieurs siècles le sanctuaire de pèlerinage du diocèse de Sion. En 1987, le pape saint Jean-Paul II lui a conféré le titre de basilique.
 

Accès

En raison de la topographie particulière des lieux, lʼon conseille dʼy accéder par les moyens de transport publics. Lʼaccès en voiture est possible par Sion, « Rue du Tunnel »  « Rue des Châteaux »  « Place Zermatten »  dʼoù vous pourrez accéder au parking en parcourant les vignobles en ligne droite  la dernière étape, jusquʼà la basilique, nʼest faisable quʼà pied (env. 10 minutes).

Amoris Laetitia – Novembre

Chaque mois la pastorale familiale attire notre attention sur un thème extrait d’Amoris Laetitia… ce mois-ci un extrait sur la Miséricorde en Eglise.

amoris-laetitia-novembre

296. Le Synode s’est référé à diverses situations de fragilité ou d’imperfection. À ce sujet, je voudrais  rappeler ici quelque chose dont j’ai voulu faire clairement part à toute l’Église pour que nous ne nous trompions pas de chemin : « Deux logiques parcourent toute l’histoire de l’Église : exclure et réintégrer […]. La route de l’Église, depuis le Concile de Jérusalem, est toujours celle de Jésus : celle de la miséricorde et de l’intégration. […]. La route de l’Église est celle de ne condamner personne éternellement ; de répandre la miséricorde de Dieu sur toutes les personnes qui la demandent d’un coeur sincère […Car] la charité véritable est toujours imméritée, inconditionnelle et gratuite ! » Donc, « il faut éviter des jugements qui ne tiendraient pas compte de la complexité des diverses situations ; il est également nécessaire d’être attentif à la façon dont les personnes vivent et souffrent à cause de leur condition ».

49. Dans les situations difficiles que vivent les personnes qui sont le plus dans le besoin, l’Église doit surtout avoir à cœur de les comprendre, de les consoler, de les intégrer, en évitant de leur imposer une série de normes, comme si celles-ci étaient un roc, avec pour effet qu’elles se sentent jugées et abandonnées précisément par cette Mère qui est appelée à les entourer de la miséricorde de Dieu. Ainsi, au lieu de leur offrir la force régénératrice de la grâce et la lumière de l’Évangile, certains veulent en faire une doctrine, le transformer en « pierres mortes à lancer contre les autres ».

Exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia- extraits des chapitres 8 et 2 

 

Retrouvez le message de la Pastorale Familiale et les autres extraits ici : ecr-ge.ch/Amoris-Laetitia

Les genevois à Fratello 2016

La Pastorale des Milieux Ouverts de Genève est présente à Fratello 2016, le Pèlerinage de la Joie et de la Miséricorde, qui réunit des personnes exclues de toute l’Europe. Pendant ces quelques jours le groupe genevois va participer à des homélies et des messes données par le Pape François. Découvrez ces moments en leur compagnie.

Les genevois à Rome

Ils ont rencontré le Pape !

 

Une pensée toute particulière pour le groupe de la pastorale des milieux ouverts de Genève.

 

 

 

 

Mais qui va à Fratello 2016 ?

 

 

 

Hommage – Sœur Marie-Bosco Berclaz

Une célébration Eucharistique en hommage à Soeur Marie-Bosco sera célébrée par Monseigneur Farine le samedi 5 Novembre à l’Eglise Saint-Martin d’Onex.
 
L’Eglise Catholique Romaine à Genève fait part de ses sincères condoléances aux sœurs de Sainte-Ursule  ainsi qu’à la famille de Sœur Marie-Bosco Berclaz. Nos prières les accompagnent.
 
Nos souvenirs de Sœur Marie-Bosco Berclaz sont vifs et pleins de reconnaissance pour son ministère de près de 10 ans à Genève au service de catéchèse, à la Plateforme Appel, à la Paroisse St-Martin et dans l’aventure de la Maison de la Parole.
 
sr-marie-bosco
Après avoir passé ses vacances au Flueli cet été, la veille de la fête de Saint Nicolas de Flüe, Sœur Marie-Bosco BERCLAZ (1944 – 2016) a rejoint la Maison du Père, après 49 ans de profession religieuse, des suites d’un malaise tragique, entourée avec tendresse par ses sœurs et ses consœurs.
Après son enfance dans le val d’Anniviers, en Valais, et un brevet d’enseignement primaire obtenu à Sainte-Agnès, Sr Marie-Bosco fait profession religieuse à Sainte-Ursule en 1967. Son parcours apostolique s’orientera vers la catéchèse durant de longues années à Sion puis à Onex. Depuis un an, elle était à Villars-Vert et offrait ses services dans l’animation pastorale et l’accompagnement spirituel.
Passionnée par la Parole de Dieu « qui lui avait brûlé le cœur », Sr Marie-Bosco a œuvré toute sa vie à faire connaître le Christ, Verbe de Dieu fait chair. Elle témoigne : « Mon désir, que je confie comme une graine se confie à la terre : que germent et se lèvent des Serviteurs et des Servantes de la Parole pour la faim et la soif des femmes et des hommes de ce temps. »
 
Une veillée de prière aura lieu le lundi 26 septembre, à 19h45, en l’église de Sainte-Ursule. La messe des funérailles sera célébrée le mardi 27 septembre à 14h30, en l’église de Sainte-Ursule à Fribourg.
 
Les sœurs de Sainte-Ursule et sa famille :
Yvonne et Georges Jollien-Berclaz et familles
Cécile et Ewald Raemy-Berclaz et familles
Bertha et Antonio de Figueiredo-Berclaz et familles
Les familles Berclaz et Quinodoz

 

Courrier Pastoral – Novembre 2016

CP_BAND_WP

Au sommaire du numéro de novembre :

Diocèse Session diocésaine : Mission impossible ?
Rencontre Un capucin à Madagascar
Centenaire Charles de Foucauld
ECR Atelier de lecture à Genève, collaboration en Église
CES Message pour le dimanche des peuples
Jésuites Université en ligne pour populations en marges
ECR Hommage à Sr Marie-Bosco Berclaz
ECR Page du Vicaire Episcopal 
Agenda du mois de novembre


> lire le Courrier Pastoral

Édito :  La communication… une mission impossible ?

Dire ce qui est fait aux quatre coins du canton au nom de Jésus-Christ telle est la vocation du service de communication de l’ECR.

Le Courrier pastoral est un acteur fondamental pour que soient tissés entre nous tous des liens essentiels à l’accomplissement de la mission de l’Eglise. Essentiel, car il va vers chacun de nous, sur le terrain, à l’orée de chacune de nos périphéries, car comme le dit Sylvie (en page 3) « la périphérie est avant tout ce qui est autre ». Il va mais surtout il vient de nous, acteurs aux talents multiples et qui ensemble « faisons l’Eglise qui est à Genève ».

Si parler de communication c’est avant tout parler de ce qui nous touche, de ce qui mérite à nos yeux d’être partagés avec d’autres, nous pouvons dire que votre Eglise met tout en oeuvre pour que la communication soit accessible au plus grand nombre… en particulier à ceux qui restent sur nos parvis. C’est dans cette optique que le service de communication s’est enrichi de la présence d’une animatrice en communauté web, en la personne d’Aurélie Duret.

Cet éditorial est également pour moi l’occasion de vous dire merci. Merci pour faire vivre nos différents canaux de communication par vos contributions, vos actions sur les multiples terrains de la pastorale. Merci pour votre bien-veillance à l’égard de celles et ceux qui sont des messagers parmi d’autres, parmi et pour vous.

Et aussi merci pour votre généreuse réponse à notre appel aux dons de septembre 2016 pour soutenir le Courrier pastoral.

Parce que la foi se communique avant tout au travers de nos actions et de nos vies, n’oublions pas que le témoignage chrétien est avant tout celui d’un amour inconditionnel comme nous le rappelle le Père Stefano (en page 5).

Alors nous pourrons ensemble partager l’affirmation : la communication est possible… elle est essentielle car porteuse d’un amour qui nous dépasse toutes et tous.

Guylaine Antille
Responsable Communication ECR

 

En marche à vos côtés