Fratello…c’est bientôt

A l’occasion du Jubilé de la Miséricorde le Pape François invite à Rome les personnes en situation de précarité du 11 au 13 novembre 2016.

« Nous les pauvres, avec François à Rome au cœur de l’Eglise »

La Pastorale des Milieux Ouverts accompagnera une vingtaine de personnes du canton pour ce festival qui clôturera le Jubilé de la Miséricorde.

Des agents pastoraux s’engagent au quotidien auprès des personnes précaires, ils leurs apportent aide, écoute et réconfort. 

 

 

corina« Tout est si dur… J’espère qu’un jour je vais trouver du travail pour ne plus avoir à mendier. J’aimerais bien que quelqu’un m’aide pour changer ma vie et celle de ma famille. Je suis contente d’aller à Rome pour voir le Pape, pour rencontrer d’autres personnes mais aussi pour partager les 4 jours avec les amis de l’Oasis. » – Corina

Photo: Eric Roset

 

 _dsc5537

 « Pour moi, ce voyage est un cadeau et en même temps des vacances, car je partirai avec des personnes que j’aime. On visitera Rome tous ensemble et peut-être on verra le Pape ! Cela fait beaucoup d’années que je dors dans la rue : c’est très fatigant. J’espère que ma vie va changer un jour… » – Béni

Photo Eric Roset

 

fratellotemoignage3

 « Aller à Rome? En car? 12h de voyage! Mais pourquoi? Tout simplement pour être avec celles et ceux que je côtoie chaque lundi à l’OASIS, dont j’apprends à connaître les ressources, le courage autant que les difficultés et les travers, dans la situation de grande précarité qui est la leur. Ils sont les invités du Pape François. C’est une chance pour moi d’être à leurs côtés, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde, car j’ai au moins une certitude dans ma foi : mon prochain, c’est celui dont je me fais proche ou dont je me laisse approcher.» – Nicole

Pour plus d’information sur cette belle rencontre merci de contacter Inès Calstas, de la Pastorale des Milieux Ouverts, ines.calstas@cath-ge.ch

 
Pour soutenir Fratello, faites un don à l’ECR CCP 12-2782-6 et indiquez FRATELLO2016. Plus d’information sur la page nous-soutenir/projets

Amoris Laetitia – Octobre

Chaque mois la pastorale familiale attire notre attention sur un thème extrait d’Amoris Laetitia… ce mois-ci un extrait sur l’éducation des enfants.

octobre-amoris-laetitia

276. La famille est le lieu de la première socialisation, parce qu’elle est le premier endroit où on apprend à se situer face à l’autre, à écouter, à partager, à supporter, à respecter, à aider, à cohabiter.

La tâche de l’éducation est d’éveiller le sentiment du monde et de la société comme foyer, c’est une éducation pour savoir ‘‘habiter’’, au-delà des limites de sa propre maison. Dans le cercle familial, on enseigne à revaloriser la proximité, l’attention et la salutation. C’est là qu’on brise la première barrière de l’égoïsme mortel pour reconnaître que nous vivons à côté d’autres, avec d’autres, qui sont dignes de notre attention, de notre amabilité, de notre affection.

Il n’y a pas de lien social sans cette première dimension quotidienne, quasi microscopique : le fait d’être ensemble, proches, nous croisant en différents moments de la journée, nous préoccupant pour ce qui nous affecte tous, en nous secourant mutuellement dans les petites choses de chaque jour. La famille doit inventer quotidiennement de nouvelles manières de promouvoir la reconnaissance réciproque.

Retrouvez le message de la Pastorale Familiale et les autres extraits ici : ecr-ge.ch/Amoris-Laetitia

Retour sur la Session Diocésaine 2016

Quand « Mission impossible » réunit tout un diocèse

Quelque 400 prêtres, diacres et laïcs du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg se sont réunis à Palexpo (GE) du 4 au 6 octobre. Sur le thème « Mission impossible ? », ils ont décortiqué leur mission à la lumière l’exhortation apostolique du pape François : La Joie de l’Evangile. Ponctué par de nombreux témoignages, le grand rassemblement diocésain s’est clos sur un appel à des réflexions locales.

Retrouvez le communiqué de presse du diocèse ci-dessous

sessiondiocesaine2016communique

l’ECR fête ses jubilaires

L’ECR Genève se sont plus de 40 prêtres et 60 agents pastoraux qui accompagnent les catholiques genevois au quotidien. En fêtant leurs jubilés l’Eglise marque sa gratitude et sa joie de les cotoyer chaque jour. Merci à eux pour leur engagement !

Les jubilaires écclésiastiques

prêtres jubilaires 2016

Sur la photo : Célébration jubilaire et repas avec l’abbé Desthieux, vicaire épiscopal. Edmond Gschwend (60 ans de sacerdoce), Michel Kaufmann (50 ans), Pierre Emonet (50 ans), Gilbert Joye (50 ans), Philippe Matthey (35 ans) et Joël Akakbo (10 ans)

Nous n’oublions pas les prêtres qui n’ont pas pû être présents:

65 ans de sacerdoce André Luisier
65 ans Willy Vogelsanger
55 ans Claude Stucki
50 ans Pierre Emonet
40 ans Giovanni Fognini
35 ans Jean-Philippe Halluin
30 ans Pierre Donnet
15 ans Binoy Kidangathkarott

Les jubilaires laïcs

jubilaireslaics

Sur la photo: Thérèse Habonimana (20 ans de service), Isabelle Hirt (5 ans), Martine Bulliard (5 ans) et Catherine Menoud (10 ans)

Merci aussi à celles qui n’ont pas pû être présentes:

15 ans de service Catherine Ulrich
5 ans Carolina Baertschi
5 ans Cleonice Salvatore

« Déconstruire les discours de la haine » : le Courrier Pastoral est en ligne !

Le phénomène mondial du djihadisme s’est manifesté par une série d’attentats particulièrement meurtriers. Le journalisme, qui a vocation à décrire les faits, a-t-il également la possibilité de désamorcer la violence politico-religieuse ? Telle était la question posée par le numéro de l’été de la revue de la Fondation Hirondelle, organisation qui depuis vingt ans crée ou soutient des médias d’information indépendants dans des zones de guerre et de tensions. Avec un début de réponse dans l’éditorial de Jean-Marie Etter, directeur général de la Fondation : « peut-être faut-il élargir le champ de notre investigation, étendre notre enquête sur la dimension religieuse de nos sociétés, afin d’en ôter le monopole aux extrémistes ». J’ai été séduite ! Et je voulais en savoir plus sur cet homme et cette Fondation, intéressée que je suis par le rôle des médias et de l’information dans la perception des réalités du monde et de la société. Il peuvent attiser ou déconstruire les discours de la haine et de la peur, ici et ailleurs. J’ai donc proposé une rencontre à M. Etter. Il a tout de suite accepté.

Son interview est à lire en pages 2 et 3, pour entrevoir le travail complexe de la Fondation qui œuvre pour une information de paix et de dialogue et contre la polarisation, qui dans les situations de conflits « s’accentue jusqu’à la négation totale de l’autre, jusqu’à son meurtre », souligne M. Etter. De son témoignage, surgit aussi le profil d’un homme engagé et ouvert, très au fait sur les questions spirituelles.

Ce Courrier pastoral d’octobre vous propose également un article sur la pédagogie TeenSTAR, spécialement conçue pour aider les jeunes à découvrir leur corps, comprendre le sens de la sexualité, de l’amour, de la relation à l’autre et sur la démarche de la Pastorale familiale à Genève qui promeut une formation à la pédagogie TeenSTAR en février à Genève. Elle est ouverte à toutes et à tous (pages 4 et 5).

En pages 6 et 7, nous faisons le point sur la Plateforme Dignité et Développement, un projet diocésain d’action et de réflexion voulu par l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Charles Morerod, pour explorer les enjeux sociétaux à la lumière de l’enseignement social chrétien.

Enfin en page 17, nous vous proposons de découvrir en image les visages des nouveaux arrivés dans la famille de l’ECR- Genève. La qualité artistique des portraits, et j’en suis la seule responsable, est médiocre, mais les sourires sont bien là !

Bonne lecture !

Silvana Bassetti

cpoctobre2016cover

En marche à vos côtés