La religiosité de Borges

Hommage de l’abbé Pedro Estaún à la commémoration du 30e anniversaire de la disparition de Jose Luis Borges, le 14 Juin 2016. En présence de Madame Maria Kodama, veuve de Jorge Luis Borges et en collaboration avec l’Ambassade d’Argentine, la Mission Permanente d’Argentine à Genève et la Fondation Internationale Jorge Luis Borgès.

Mesdames et Messieurs,

Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg  remercie l’Ambassade d’Argentine à Genève et la Fondation Borges pour son invitation à l’hommage à Jorge Luis Borges pour le 30e anniversaire de sa mort et m’a demandé de le représenter, ce que je fais avec grand plaisir.

Pour tout amoureux de la littérature, mais plus spécialement pour les amoureux de la littérature de langue espagnole, les écrits de Jorge Luis Borges sont un authentique cadeau. La richesse de son œuvre sur des thèmes si variés fait les délices de nombreux lecteurs. Mais je ne veux pas faire ici l’éloge de sa littérature, ni de sa culture hors du commun, car nombreux sont ceux qui l’ont fait et qui continueront à le faire. La seule prétention de cette intervention est d’aborder la religiosité de ce maître en littérature.

Pour lire le texte dans  son intégralité La religiosité de Borges

 

Aumônerie de l’Université, la recette de Sœur Cleonice

Un piatto di pasta (un plat de pâtes), telle est la recette de Sr Cleonice Salvatore pour séduire tous les mardis à midi les étudiants et autres invités qu’elle reçoit dans l’arcade d’Uni Mail. Au menu, un moment de rencontre et de partage, de discussion et de découverte. En bonne Italienne, elle sait bien que c’est souvent autour d’une table et des assiettes bien pleines que le plaisir de se retrouver prend plus de goût. Aumônière à l’Université de Genève depuis la rentrée 2009, Sr Cleonice accueille les invités en tenue de cuisinière : un tablier et une écumoire à la main ! Et bien sûr un grand sourire.

Autour d’une table

Ce mardi 10 mai, une bonne dizaine d’étudiants et invités, et une belle brochette de nationalités, sont assis autour de la table, dans le local de l’Aumônerie, une arcade avec vue sur le boulevard Carl-Vogt. Parmi eux, l’invité du jour, le pasteur Alexandre Winter, de la Paroisse protestante de Bernex-Confignon. Les pâtes sont prêtes (fusilli al pesto) et un tour de table permet à chacun de se présenter et partager l’activité du week-end ou de la semaine, de donner des nouvelles d’un ami en voyage ou faire part d’une réflexion. On se dévoile comme on est, avec une agréable sincérité. Pour Thierry, étudiant en droit, l’Aumônerie est un vrai lieu « d’amour et d’unité ». Klaus, expert apprécié des cafés avec mousse proposés à la fin du repas, vient à l’aumônerie « le plus régulièrement possible », Sandrine, ravie, apprécie les moments et les sorties ensemble, alors qu’Arun évoque la « couleur de la foi » découverte avec Cleonice. Miles Fabius, engagé à la Pastorale des jeunes, parle de l’intensité des rencontres avec les personnes démunies et à la rue qu’il entreprend avec des jeunes.

Repas du mardi à l'aumônerie de l'université
Repas du mardi à l’aumônerie de l’université

 

Puis c’est au tour de l’invité de dévoiler son parcours de foi, encore une fois sans masque. Fils d’un couple de scientifiques, la religion était absente de l’enfance d’Alexandre Winter et même après l’avoir découverte, il ne pensait pas devenir pasteur. Puis il présente un projet de transformer la maison héritée de ses parents en une communauté, avec des appartements pour des familles, des lieux communs et une chapelle : un « lieu de rayonnement » de différentes confessions. Il propose aussi une lecture biblique à plusieurs voix (Livre de Jérémie, chap. 1) et ouvre la porte à une belle discussion. C’est l’heure du café, Klaus est aux fourneaux et Fabio pousse la porte pour dire bonjour et s’assoir un moment, alors que d’autres doivent « filer en cours ». 

Au revoir

Sœur Cléonice
Sœur Cléonice

Le repas a été aussi l’occasion pour Sr Cleonice d’annoncer la fin de sa mission à Genève et le départ en Italie, à la fin de l’été, ainsi que la fête de fin d’année probablement en juin à l’Aumônerie de l’Université. « Pour moi, il s’agira de l’occasion de vous dire au revoir et de partager avec vous ma gratitude et ma joie pour ces années vécues à l’aumônerie », a-t- elle dit en cachant son émotion.

Les repas du mardi – vrais moments de communion qui ont réuni jusqu’à 18 personnes serrées autour de la table ! – ne sont de loin pas la seule activité proposée par Sr Cleonice et son collègue protestant, le pasteur Jean-Michel Perret. 

L’offre de l’Aumônerie est vaste : de la possibilité de participer au Chœur gospel universitaire, tous les jeudis soir au Centre universitaire protestant, aux réunions interreligieuses, ainsi que des célébrations œcuméniques universitaires animées par les étudiants et ouvertes aux autres étudiants, aux chercheurs, aux collaborateurs, amis, tous les mercredis soir à St Boniface, des sorties en groupe, des retraites spirituelles et des Retraites dans la vie, une démarche qui permet de poursuivre les activités quotidiennes tout en donnant plus de place à la prière, avec la méditation quotidienne d’un texte de la Bible, les rencontres avec un accompagnateur/-trice et en groupe. Enfin et surtout, Sœur Cleonice et Jean-Michel offrent une permanence pour des entretiens personnels « dans le profond respect de la situation, des convictions, des croyances ou de l’incroyance de celles et ceux qui les sollicitent », précise le site de l’Aumônerie. « Les demandes sont très diverses, pour les étudiants étrangers, il s’agit de connaitre et comprendre la Suisse ou de demander de l’aide dans les démarches pratiques, pour une bourse ou un logement. Pour les autres, il s’agit avant tout de l’écoute.  Et pour les jeunes que nous accompagnons dans la durée et qui ont un engagement chrétien, l’aumônerie est aussi un lieu pour eux de résonance spirituelle, même si l’environnement est laïc », explique Jean-Michel. 

Découvrez la suite de ce témoignage dans le dernier courrier pastoral

 

 

Journée Porte Ouvertes

Mercredi 8 juin entre 10h30 et 18h00 venez saluez soeur Cleo, aumônière catholique,  avant qu’elle ne reparte en Italie après 7 ans d’accueil à l’arcade. Programme détaillé de la journée auprès de cleonice.salvatore@unige.ch ou par téléphone au 0223798660

 

 

 

En marche à vos côtés