Ave Cesar

Séance le dimanche 7 mai à 20h30

Rencontre : AVEC SAMUEL LABARTHE
comédien, ex-pensionnaire de la Comédie française (voix française de George Clooney)
Dimanche 7 mai à 22h10 après la séance de 20h30

L'histoire

Trois jours dans la vie d’Eddie Mannix, « solutionneur de problèmes » de production d’un grand studio hollywoodien des années 1950. Passant de la diplomatie à la manière forte sans sourciller, il distribue ordres, pommade ou claques. Ce roi de la multitâche jongle tour à tour avec des chroniqueuses jumelles rivales, le statut délicat d’une starlette mère célibataire ou le remplacement au pied levé d’un acteur parti en centre de désintoxication, tout en ménageant les susceptibilités des réalisateurs et des communautés religieuses. Mais l’épine dans le flanc de cette figure christique, dont la foi en le cinéma est mise à rude épreuve, est la disparition de Baird Whitlock, vedette kidnappée par des communistes sur le tournage d’un film sur la vie de Jésus.

 

Le point de vue de Briana Berg

Les frères Coen revisitent l’âge d’or de Hollywood, parodiant avec une certaine affection et beaucoup de mordant tant ses productions que ses coulisses. Ils égrènent ainsi péplum chrétien, comédie musicale, western et film noir dans un style à la hauteur des originaux. Tout en faisant rire, ils torpillent les différents systèmes de propagande, à l’aide de quelques vérités marxistes et de querelles d’école religieuses. Des acteurs aux réalisateurs, personne n’est épargné dans « l’usine à rêves ». Seul le message christique s’en sort sans égratignures, avant que la star du « film dans le film » ne bute sur le mot clé de tout l’ensemble: la foi. Une superbe comédie sur l’industrie du cinéma, portée par des acteurs qui excellent à se moquer d’eux-mêmes et plus hilarante encore à voir après La Tunique ou La Résurrection du Christ, également au programme.

 

L'auteur

Ce talentueux binôme de réalisateurs, deux frères de confession juive ayant grandi dans le Minnesota, compte parmi les grands cinéastes américains contemporains. Joel, l’aîné, formé au cinéma, et le cadet Ethan, ayant étudié la philosophie à Princeton, signent ensemble la réalisation, le scénario, le montage, et la production de tous leurs films depuis plus de trente ans. Dès 1984 avec Blood Simple, ils font montre d’un style cinématographique marqué. Leurs drames, perles d’humour noir ou comédies mêlent les genres, rendant hommage au cinéma tout en tournant ses travers en dérision. Leur marque de fabrique est constituée de dialogues d’une finesse d’expression particulièrement riche, au service de personnages tourmentés, à la dérive ou d’une bêtise crasse. Les frères Coen proposent un cinéma intelligent, qui livre une critique acerbe de la société et de certaines mentalités américaines sous couvert d’un divertissement bien présent.

 

Citation

« Ce pourrait être trop, c'est en fait juste assez. Juste assez parce que, en y réfléchissant bien (et rarement farce a exigé autant de l'intellect), Avé, César! choisit son camp, celui des images auxquelles on a cru quand on les a créées. » Thomas Sotinel, Le Monde.

 

États-Unis – Royaume-Uni, 2016, 106 minutes, VF
Réalisation, scénario, montage et production : Joel Coen, Ethan Coen
Photographie : Roger Deakins
Musique : Carter Burwell
Interprétation : Josh Brolin (Eddie Mannix), George Clooney (Baird Whitlock), Alden Ehrenreich (Hobie Doyle), Ralph Fiennes (Laurence Laurentz), Scarlett Johansson (DeeAnna Moran), Tilda Swinton (Thora et Thessaly Thacker), Channing Tatum (Burt Gurney), Frances McDormand (C.C. Calhoun), Jonah Hill (Joe Silverman), Christophe Lambert (Arne Seslum)
Production : Mike Zoss Productions, Working Title Films